Les lectures de Fifrildi...

Les lectures de Fifrildi...

Romance historique

J'ai commencé à lire de la romance historique après avoir lu la série "Outlander" de Diana Gabaldon (essentiellement dans la collection "Aventures & Passions" des éditions J'ai Lu).


1. Le chardon et le tartan

111.jpg

 

 Je me souviens d'un jour (avant l'été 2014). Je passais en revue les livres du Grand Livre du Mois... qu'allais-je choisir?? Puis je suis tombée sur ce bouquin et ma collègue a commencer à s'agiter : il fallait absolument que je le lise. J'ai tout de suite adoré et à Noël de la même année je les avais tous lus (le dernier en anglais).

 

Je ne vais pas raconter l'histoire... il suffit d'aller sur Babelio pour en faire le tour :-)

 

Comme de l'ai indiqué dans ma critique, j'ai regretté que les traductions ne soient pas en texte intégral. Je vais donc ici m'efforcer de faire l'inventaire de tout ce qui n'a pas été traduit. Le faire pour toute la série va me prendre du temps... j'espère ne rien laisser passer.

 

Chapitre 16 - Un si beau jour (One fine day)

 

Jamie raconte à Claire ce que sa mère lui a dit sur lequel choisi l'autre (entre hommes et femmes). J'ai bien dit "sa mère". En effet, dans la version traduite il est indiqué "mère Fitz". Tout le monde sait que la mère de Jamie s'appelle Ellen Mackenzie Fraser. Cela se termine par :

"Elle a levé les yeux au ciel et à dit : "Tu verras, jeune coq, tu verras..." Et j'ai vu." (p. 272 Éd. Le Grand Livre du Mois, 2012)

["She rolled her eyes and said 'You'll find out, my fine wee cokerel, you'll find out.'" He laughed. "And so I have."]

 

Ensuite vient la partie non traduite qui commence par l'invitation de Jamie : "And it is a fine day, at that. Come along, Sassenach. I'll take ye fishin'."

La fameuse partie de pêche dont j'ai déjà rabaché les oreilles à qui voulait bien m'écouter. Jamie montre à Claire comment pêcher la truite. C'est un passage que j'ai beaucoup aimé. "He grinned up at me, wet to the thighs, hair hanging in his face, shirt splotched with water and dead leaves." Jamie dit à Claire qu'une truite fait un cadeau de mariage bien singulier. Elle lui demande alors s'il existe des précédents (offrir un poisson à sa nouvelle épouse). Il lui parle alors d'une chanson d'amour des îles qu'il lui récite en anglais :

 

"Thou daughter of the King of bright-lit mansions

On the night that our wedding is on us,

If living man I be in Duntulm,

I will go bounding to thee with gifts,

Thou wilt get a hundred badgers, dwellers in banks,

A hundred brown otters, natives of streams,

A hundred silver trout, rising from their pools..."

 

Ils passent un agréable moment et puis ils parlent de Frank. S'ensuit un moment encore plus agréable ^_^ dans les fougères. Puis elle le regarde dormir et se dit zut parce qu'elle se rend compte qu'elle est en train de tomber amoureuse :

 

"A sudden sensitivity to the presence, the appearance, of a particular man - or woman, I suppose. The urge to follow him with my eyes, to arrange for small "inadvertent" meetings, to watch him unaweres as he went about his work, an exquisite sensitivity to the small details of his body - the shoulderblades beneath the cloth of his shirt, the lumpy bones of his wrists, the soft place underneath his jaw, where the first prickles of his beard begin to show.

Infatuation."

 

Puis il se réveille et ce sera encore l'occasion pour Jamie "d'invoquer en vain le nom du Seigneur" ;)

 

Ensuite, l'histoire reprend avec la phrase : "We returned to the inn at sunset, pausing at the top of the hill to be sure that the horses of the Watch were no longer hobbled outside."

 

Dans la version traduite on passe du :

 

"Elle a levé les yeux au ciel et à dit : "Tu verras, jeune coq, tu verras..." Et j'ai vu." à :

 

"Nous ne rentrâmes à l'auberge qu'au coucher du soleil, non sans avoir préalablement vérifié que les chevaux des hommes de la Garde avaient disparu."

 

D'où la question essentielle : où est passée la belle journée???

 

Chapitre 28 - Le caleçon des Fraser (Kisses and drawers)

 

Entre les phrases :

"Ian hocha la tête rassuré.

- ça va, il vous reste encore quelques semaines"

 

et

"Une fois que le meunier fut sorti de son repaire et que les présentations hâtives furent faites, ..." (p. 485 Éd. Le Grand Livre du Mois, 2012)

 

il y a un long passage où Jamie et Claire évoquent leurs premiers amours qui débute par la phrase  :

"It was a beautiful bright autumn day, with air like cider and sky so blue you could drown in it."

 

Claire lui demande comment il a fait pour rester puceau aussi longtemps. Jamie lui répond :

"Well, the Church does teach that self-abuse is a sin, but my father said he thought that if it came to a choice

between abusin' yourself or some poor woman, a decent man might choose to make the sacrifice."

Ensuite il raconte son premier baiser à Claire. C'était avec Tabitha une des filles de Dougal Mackenzie. Il lui relate

la nuit où Dougal lui a rendu visite pour mettre les choses au clair... si bien que Jamie n'embrassa plus une fille avant

d'avoir 16 ans.

 

Puis, curieux, il lui demande :

"And what of you, my bonny Sassenach?" he asked, grinning. "Did ye have

the wee laddies panting at your heels, or were ye shy and maidenly?"

"A bit less than you," I said circumspectly. "I was eight."

"Jezebel. Who was the lucky lad?"

"The dragonman's son. That was is Egypt. He was nine."

(...)

 

Cela se termine par une promesse de Jamie :

"Ye werena the first lass I kissed," he said softly. "But I swear you'll be the last."

 

 

Chapitre 41- Des entrailles de la terre (From the womb of the earth)

 

 La première fois que j'ai lu ce chapitre en anglais je l'ai relu en me disant... pourquoi?? mais pourquoi avoir "censuré" ces passages??

Dans mon édition au Grand Livre du Mois cela se situe aux pages 638-639. Il manque deux longs passages entre les phrases :

 

(1)

"J'étais couchée sur son  lit, mon front contre sa poitrine, mes bras autour de sa taille." et :

"- Au fait, j'ai quelque chose à te montrer, dit-il soudain."

 

(2)

"(...) En outre je ne peux pas le mettre, j'ai le poignet trop gros." et :

"Me prenant par la taille, il ajouta : (...)"

 

 

(1)

 

 

(2)

 

 

 

 

(Dernière mise à jour : 20/09/2016)

 

 Il existe une interview en deux parties de Philippe Safavi le traducteur de la saga  sur "A Travers Les Pierres", le Blog d'Outlander France

 

1ère partie CLIQUEZ ICI

2ème partie CLIQUEZ ICI

 

 


14/09/2016
0 Poster un commentaire

2. Talisman

210.jpg


14/09/2016
0 Poster un commentaire

3. Le voyage

9782258061842.JPG

 

(parties non traduites en français)

 

Chapitre 39

 

Conversation entre Jamie et Claire après l'enlèvement du jeune Ian.

(J'y travaille...)

 

 

(Dernière mise à jour : 14/09/2016)

 


14/09/2016
0 Poster un commentaire

4. Les tambours de l'automne

512.jpg


14/09/2016
0 Poster un commentaire

5. La croix de feu

9782258059702.JPG9782258059719.JPG


14/09/2016
0 Poster un commentaire