Les lectures de Fifrildi...

Les lectures de Fifrildi...

L'univers de la fantasy...


Pour une définition de la fantasy

Pour une définition de la fantasy.

 

Contrairement à la littérature légitimée, la fantasy possède une structure de base convenue et répétitive. Il est dès lors plus aisé d’en esquisser une définition. Les deux maîtres-mots de la fantasy sont à mon sens « merveilleux » et « surnaturel ».

 

Pour illustration prenons l’exemple de l’œuvre de fantasy de J.K. Rowling « Harry Potter » (1997-2007) (qui comporte tous les ingrédients indispensables au genre) versus l’œuvre de science-fiction de Gene Roddenberry « Star Trek » (série originale 1966-1969).

 

Harry Potter se déroule dans un monde imaginaire alternatif empreint de magie. Il y a le Londres connu  (celui des Moldus) et puis il y a ce qui se passe, pour simplifier, de l’autre côté de la voie 9 ¾. (le monde magique). Star Trek se passe dans le futur (anticipation caractéristique de la SF).

 

Alors que le Capitaine Kirk et ses compagnons explorent des planètes étranges et inconnues, Harry Potter et ses amis évoluent dans la forêt interdite, le chemin de traverse ou encore dans les territoires des créatures fantastiques.

 

Dans Harry Potter la magie est omniprésente, dans Star Trek tout a une explication rationnelle et scientifique. Un bon exemple est le transplanage qui est, dans Harry Potter, un acte magique de téléportation. Dans Star Trek, la téléportation est le fruit de la technologie (nécessite une plate-forme et un ordinateur)., la magie n’a pas lieu d’être.

 

Gene Roddenberry imagine ce que pourrait être la vie sur terre au 23ème siècle avec les difficultés liées à la rencontre de peuples extraterrestres alliés ou ennemis. J.K. Rowling situe son histoire au XXème siècle mais avec une prise de distance avec le réel.

 

Mais ce ne sont que quelques ingrédients de la fantasy.

 

(Rédigé en juin 2015 dans le cadre du MOOC fantasy : de l'époque victorienne au Trône de Fer)


26/07/2016
0 Poster un commentaire